Login Register

Interview de Karima Lamsidfa, enseignante participant à « Mon projet ESS »

Enactus France, dans le cadre du programme "Mon Projet ESS" destiné à sensibiliser les lycéens à l’ESS par l’action, a formé des enseignants pour co-animer certains ateliers. Découvrez le témoignage de Karima Lamsidfa, enseignante en Economie-Gestion au lycée Maurice Utrillo et son retour d'expérience auprès des lycéens de sa classe.

Pouvez-vous vous présenter ?
Je m’appelle Karima LAMSIDFA, j’ai 38 ans. Je suis enseignante en Economie-Gestion au lycée Maurice Utrillo à Stains depuis 9 ans. Je participe également aux formations et aux suivis des enseignants dans l’académie de Créteil.

3 mots qui pour vous sont représentatifs de la jeunesse aujourd’hui ?
Energie
Idées
Engagement

Quelle est votre motivation pour travailler avec des jeunes ?
J’apprécie travailler avec les jeunes car implicitement, ils nous lancent des défis. Leur dynamisme et leur regard sur ce que je leur propose en termes de projets … m’interpellent et m’amènent souvent à revoir ma copie en termes de supports, d’animation pédagogique, de partenariat. Aussi, je suis souvent surprise du résultat final de leurs productions et des compétences qu’ils ont pu développer. Ainsi, j’ai appris à leur faire davantage confiance.

Pourquoi avez-vous choisi de participer au programme « Mon projet ESS » ?
J’ai découvert le programme « Mon projet ESS » grâce à la fondation d’entreprise KPMG. Comme toutes les actions proposées par cette fondation, je savais d’avance que ce projet pouvait aider les élèves à construire et/ou développer des compétences professionnelles et personnelles. J’ai proposé ce projet à 24 élèves de Première Bac Pro Gestion-Administration. Les élèves ont recherché, analysé et travaillé autour des problématiques sociales et environnementales de leur territoire. A travers ce projet, j’ai aussi recherché à développer la dimension citoyenne auprès des élèves.

Parlons un peu de pédagogie : qu’avez-vous appris avec l’approche pédagogique d’Enactus qui consiste à apprendre en faisant ?
J’ai appris à rompre avec certaines pratiques pédagogiques, ma position en classe a également évolué pour laisser place aux élèves, désormais j’endosse le rôle de chef d’orchestre. Cette approche pédagogique permet réellement à l’élève de s’exprimer. Les élèves ont des visions très pertinentes de certaines problématiques de notre société. Il convient de leur donner la parole, les laisser réfléchir et créer afin qu’ils apprennent à structurer leurs pensées et attiser leur curiosité.
Tout au long des ateliers proposés par Enactus les élèves ont pu construire des compétences à leur rythme et mobiliser de nombreuses connaissances pluridisciplinaires.

Avez- vous constaté des changements dans la dynamique de votre classe ? 

Je note une bonne dynamique au sein de la classe. Ce projet englobe deux dimensions importantes. La première est la sensibilisation à l’économie sociale et solidaire ; la seconde est la participation à un projet concret où les élèves apprennent autrement. Les élèves travaillent davantage en équipe, le respect de chacun est prégnant ainsi que le sens des responsabilités.
Ils ont davantage confiance en eux. Ils ont développé des compétences liées à la prise de la parole, à la créativité et à la structure de leurs réflexions et idées.

Lors de la restitution finale des projets, les élèves ont développé des aptitudes à exposer leur travail, à écouter, à confronter leurs idées et à argumenter. J’ai le souvenir d’élèves timides mais qui ont pris la parole tout naturellement pour présenter leur travail devant un jury de professionnels. Ils étaient fiers de montrer le résultat final de leur projet !

Les 242 lycéens du programme “Mon projet ESS” ont présenté leurs projets lors d’un événement de clôture le lundi 26 mars dans les locaux de la région Ile-de-France. Retrouvez les moments forts de l’événement de clôture ICI.

blog comments powered by Disqus